Les concepts marketing approximatifs: le « buzz » et le « story telling »

Le marketing rassemble les différentes techniques utilisées par les entreprises pour attirer l’attention de leurs consommateurs. En effet, le public s’attend à  ce que les entreprises offrent des produits ou services ayants des valeurs supérieures en comparaison avec celles des autres concurrents présents sur le marché globale. Le marketing va ainsi favoriser la rentabilité de l’entreprise.
Parmi les techniques utilisées en marketing, les plus pratiquées sont le « buzz » et le « story telling ». Des techniques qui ne réussissent pas souvent.

Deux pratiques marketing généralisées … mais pas forcément efficaces

A la différence du story telling, le buzz est une méthode qui consiste à communiquer un message de bouche à oreille. Dans le domaine commercial, les entreprises se servent d’un consommateur pour propager une rumeur sur un produit ou un service qu’ils souhaitent lancer sur le marché. L’avantage de cette technique repose sur son coût et sa vitesse de propagation, mais malheureusement il est difficile de garantir son efficacité à cause du fait qu’aucune entreprise ne peut maitriser la diffusion de l’information.

marketing.jpg

Le story telling quand à lui consiste à vanter un produit, non par rapport à ses propriétés mais en racontant une histoire le concernant. C’est une technique qui joue sur l’émotion et son efficacité dépend de l’intérêt que le consommateur porte sur l’histoire.

Le story telling n’a plus rien d’innovant

Le principe du story telling existe déjà depuis des décennies. En fait, la communication a toujours eu son importance dans la société humaine, et le fait de raconter une histoire est une tendance courante. Dans le domaine du marketing, les pratiquants du story telling  doivent maitriser certains points essentiels tels que la mise en place des acteurs et de l’environnement, les éventuels problèmes et les solutions…

story-telling.jpg

Il s’avère cependant que l’inconvénient qu’apporte cette technique est le fait que les consommateurs l’associent souvent à de l’arnaque.

Author: Vanessa Pons

Share This Post On